BNEDER
Bureau National d'Etudes pour le Développement Rural
Le Compagnon du monde rural
رفيق العالم الريفي
المكتب الوطني للدراسات الخاصة بالتنمية الريفية
Rejoignez-nous sur:
Historique


Fondé en 1976 pour répondre aux besoins du Ministère de l'Agriculture en matière d'étude, de conseil et d'expertise dans tous les secteurs du développement rural et agricole, le Bureau National d’Etudes pour le Développement Rural (BNEDER) est devenu depuis 1989, une société par actions au capital de 592 192 000.00 DA, avec comme actionnaire, la Société de Gestion des Participations SGP "Développement agricole".

Depuis, le champ d'activité du BNEDER s'est étendu aux secteurs de l'aménagement du territoire, des aménagements hydro agricoles, des études d'impact sur l'environnement, des audits d'entreprises et de l'élaboration de bases de données.

Un autre événement a marqué la vie du BNEDER, c’est celui de la fusion-absorption du Bureau National des Etudes Forestières (BNEF), intervenu en 1995. Cette fusion était une conséquence des difficultés qu’a connues le BNEF, notamment en matière de plan de charge en raison de l’impossibilité d’accéder aux régions forestières durant les événements dramatiques qu’a connu l’Algérie.

La fusion BNEDER-BNEF a, toutefois, apporté un enrichissement supplémentaire tant sur le plan de la ressource humaine que sur une expérience inestimable, notamment dans les domaines de la foresterie.

En mars 2010, et sur demande du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural (MADR), le Conseil des Participations de l’Etat a décidé de la transformation du BNEDER en établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) sous la tutelle du MADR. Une décision confortée par la signature d’un contrat-cadre avec le ministère de tutelle et validé par un Conseil des Ministres, tenu le 5 décembre 2010, présidé par Son Excellence le Président de la république Abdelaziz Bouteflika.

Pour rappel, le BNEDER a réalisé, depuis sa création, un millier d’études très diversifiées, dont une grande partie a trait au développement rural et agricole touchant tout le territoire national. Il a également assuré plus d’une cinquantaine de missions de suivi et de réalisations de travaux (retenues collinaires, périmètres irrigués assainissement, pistes, etc).